Ostéopathie

PERMANENCE OSTEOPATHIE

tous les lundis de 18H00 à 20H30 (à partir de début octobre)

au stade du Frémoy - vestiaire arbitre 1

 email : contact@osteopathie-du-val-deurope.com 

 La  colonne vertébrale et les souffrances qu’elle génère représente la première cause de consultation en ostéopathie. Ainsi, une douleur en un point de la colonne vertébrale, entraîne parfois par compensation, la souffrance d’une autre zone. On retrouve parmi les pathologies le plus souvent décelées, les scolioses, lumbagos, sciatiques et les douleurs cervicales.


L'ostéopathie est une méthode thérapeutique manuelle. Elle s'emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité affectant les structures composant le corps humain

Prévention : le rôle essentiel de l'ostéopathie.
. L'ostéopathie joue un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses affections qui grèvent lourdement le budget de la santé. Elle intervient à tous les stades :
. Prévention avant tout problème.
. Prévention après un problème afin d'éviter rechutes et récidives.
. Prévention afin de diminuer l'invalidité, l'impotence et de retarder le vieillissement et la dépendance.

Originalité: Son originalité vient du fait qu’elle n’interpose aucun instrument entre le praticien et son patient. (au contraire des aiguilles de l’acupuncteur, des médicaments des médecins…) Son approche thérapeutique globale se base sur des sciences à part entière comme l'anatomie, la biomécanique, la neurologie, la physiologie et la pathologie. Aujourd’hui, 6 années d’études sont nécessaires pour obtenir le diplôme d’ostéopathe DO.

L'ostéopathe fait de sa main un véritable outil d'investigation et de travail privilégié. Tel un horloger qui vérifie, rouage après rouage ce qui peut mettre la montre en panne, il utilise toutes les potentialités de sa main pour, réglage après réglage, pouvoir restaurer harmonie et bon fonctionnement.En allant au-delà du symptôme, l’ostéopathe s’intéresse à l’histoire du corps, à ses traumatismes les plus anciens, qui seront parfois passés inaperçus.

Un traumatisme physique ou émotionnel, si minime soit-il, peut conduire immédiatement ou dans le temps, à une désadaptatiLes principales indications en ostéopathie.


A titre d’exemple, vous pouvez consulter un ostéopathe pour  (liste non exhaustive) :

. Les douleurs, troubles et maladies ostéo-articulaires, rachidiennes et des membres

. Troubles nerveux d'origine vertébrale, crânienne: névralgies, troubles des organes des sens

. Les troubles viscéraux: douleurs, ptoses et malpositions d'organes, congestions pelviennes, certaines stérilités

. Les suites mécaniques des traumatismes (chocs, chutes, accidents de circulation, faux mouvements, positions de travail défectueuses), pathologies musculaires, articulaires, discales et dégénératives de type arthrose

. Les suites d'accouchement (viscérales, ostéo-articulaires, nerveuses)

. Les suites opératoires, organiques, articulaires, crâniennes...

. Les troubles dus au vieillissement tissulaire (arthrose, tassement vertébral, raideurs, ptôses...)

. Tous les troubles moteurs et cérébraux des enfants déficients suite à des accidents de naissance ou autres

. Les suites des traitements d'occlusodontie ou d'orthopédie

. Les troubles secondaires à un dysfonctionnement des centres de l'équilibre (posturologie)

. Le stress et ses effets somatiques

. Les troubles fonctionnels et neurovégétatifs en général

L'ostéopathe connaît ses limites et ne prétend pas tout soigner.

Il ne se propose pas de guérir les maladies dégénératives (cancer, sclérose en plaque…), les maladies génétiques (mucoviscidose, myopathie…), les maladies infectieuses (tuberculose, sida, tétanos…).

Cependant, même si l'ostéopathie ne peut avoir d'action sur les affections ci-dessus, elle peut avoir une action sur les conséquences de ces pathologies, en particulier sur la douleur, par libération des tensions des structures environnantes.
Dès lors, l'ostéopathie peut être considéré comme une thérapie palliative complémentaire à ne pas négliger.

Le club de l'US Torcy utilise depuis cinq saisons, les services d'une ostéopathe pour mettre ses licenciés dans les meilleurs conditions sportives de  pratique et de progression.


Principe d’ une Profession de 1er attention

L’ostéopathie est une profession de première intention ce qui permet au praticien à la fois de diagnostiquer et de traiter le patient.

C’est une « médecine manuelle » qui permet de soigner une grande variété d’affections. Elle repose sur des compétences spécifiques, une connaissance approfondie du corps humain (anatomie) et des interactions entre chacun de ses composants (physiologie).

L’une des caractéristiques de l’ostéopathie est de prendre en compte l’ensemble de la structure du corps et de tous ses mouvements, qu’ils soient larges et puissants ou qu’il s’agisse de fluctuations à peine perceptibles. En effet le premier des quatre principes fondamentaux de l'approche stipule que la structure gouverne la fonction, c'est-à-dire que les diverses fonctions corporelles seraient étroitement liées la structure du système musculosquelettique.

Le deuxième principe affirme qu'il y a une unité fonctionnelle. Il serait techniquement impossible que quoi que ce soit ne se passe dans une partie du corps sans que les autres n’en soient influencées. Ceci explique que parfois les manipulations soient éloignées du centre de la douleur.

L'ostéopathe ne s'intéresse pas simplement à un malaise, mais considère le patient comme un tout devant être évalué dans son ensemble. Il doit découvrir de façon précise l'origine des tensions et des blocages pouvant être due à des traumatismes récents ou anciens, passés parfois inaperçu. L’essentiel de son travail consiste à identifier l’origine physique des différents troubles puis à rétablir manuellement un bon fonctionnement de l’organisme. Les gestes ostéopathiques restent toujours dans le champ physiologique et ne forcent pas les structures, ce qui les distingue des manipulations médicales à visée orthopédique.

Les troisième et quatrième principes concernent davantage l’aspect préventif de l’ostéopathie : le rôle des artères est absolu (un corps bien irrigué ne génèrerait ni congestion ni dégénérescence cellulaire) et l’autorégulation (le corps posséderait les processus requis pour se soigner).

L’ostéopathie traite les pathologies fonctionnelles ou éventuellement psychosomatiques. Elle peut être préventive, curative ou palliative mais elle ne peut se substituer à une prise en charge allopathique ou kinésithérapique parfois nécessaire.

Les champs d'action

L’ostéopathie est susceptible de soulager la plupart des symptômes liés à des troubles fonctionnels :

  • Le système musculo squelettique : cervicalgies, torticolis, dorsalgies, douleurs intercostales, lumbago, névralgies, entorses, accidents musculaires, tendinites, conséquences des coups du lapin, maux de tête d’origine mécanique,
  • Le système nerveux : sciatique, sciatalgie, cruralgie,
  • Le système digestif – viscéral : dysphagie, gastralgie, reflux gastro-oesophagien, dyspepsies, dyspéristaltisme intestinal, régurgitations, nausées,
  • Le système circulatoire : oedeme des membres inférieurs,
  • Le système génito – urinaire : dysménorrhées fonctionnelles, dyspareunies mécaniques, dysurie, prévention des infections urinaires,
  • Le système orl et pulmonaire : dysphonie fonctionnelle, préventions des sinusites et otites répétitives, vertiges fonctionnels, dysphrénie fonctionnelle, prévention des bronchites répétitives,
  • Le système neuro végétatif : dystonie neurovégétative.

 

VISITE MEDICALE