Un torcéen de plus en vert

13 décembre 2016 - 08:21

Courtisé par de très nombreux clubs pros comme le QSG et l'AS Monaco, Mathys Saban (14 ans) s'est engagé aujourd'hui avec l'ASSE avant d'assister à la victoire des Verts dans le Chaudron. Cinquième joueur de l'US Torcy à s'engager à Sainté après les U19 Lamine Ghezali et Alexandre Valbon, le U17 Josué Gago et le U13 Marwan Nzuzi, ce très prometteur numéro 10 de l'INF Clairefontaine nous est présenté par son ancien formateur torcéen Eric Laclef.

 

"Mathys est un garçon né en 2002 plutôt réservé en dehors du football, assez discret. Il est très attentif et s'exprime avec le ballon. C'est un organisateur, un créateur, il est capable de débloquer des situations. Il est arrivé chez nous très tôt en U9. Il était du Val-de-Marne. Quand ses parents se sont séparés, il est reparti dans la Marne avant de revenir. Je l'ai surclassé car c'est un garçon très doué techniquement malgré son petit gabarit sur les premières années. Après, il est entré dans les quotas au niveau athlétique pour évoluer avec les U12 et les U13. Il est au-dessus du lot. Il doit peut-être encore améliorer sa vitesse gestuelle notamment dans les quinze derniers mètres. Quand il a du temps, c'est un garçon exceptionnel. Au milieu du terrain, des 40 mètres, il est capable de délivrer des passes millimétrées. Après, dans la densité, il doit travailler un petit plus la vivacité. Mathys est très à l'aise avec le ballon, il a une excellente vision du jeu. C'est un meneur de jeu qui sera à mon avis amené plus tard à jouer en soutien de l'attaquant car c'est aussi un très bon finisseur. Il est aussi à l'aise pied droit que pied gauche. Il a été pris à l'INF Clairefontaine.

 

Déjà en U11, Mathis était sollicité par énormément de clubs. Les parents cherchaient vraiment les conditions optimales de son épanouissement tant d'un point de vue sportif que scolaire. Les choses se sont accélérées avec Ludovic Paradinas, le scout de l'ASSE, car il est capable de répondre rapidement aux attentes des familles. Ludo le suivait depuis trois ans. Quand il récupère un petit de Torcy, il sait où il va. Quand j'envoie un joueur à Sainté, les parents savent où ils vont. Je les mets en relations avec les parents des joueurs de l'ASSE passés par Torcy, il n'y en a pas un qui est déçu. La mère de Mathys tenait à rester proche de son fils et lui permettre de ne pas être trop éloigné de ses soeurs. Je connais le père de Mathys, il savait que j'avais bossé un peu avec Jeff Adélaïde, le joueur d'Arsenal formé à Torcy. Il voulait que son fils ait un peu la même trajectoire. Ils ont des profils assez similaires en termes d'évolution, avec des parents capables de faire des efforts, des sacrifices, de trouver des terrains d'entente malgré leur séparation sans mettre de côté leurs autres enfants. L'environnement familial est important car c'est le gage d'une sérénité pour l'enfant et d'une certaine stabilité. Mathys est un bon élève et il est intelligent dans le jeu."

- Poteaux carrés -

Commentaires

VISITE MEDICALE