La formation de l'US Torcy à l'honneur

17 juin 2015 - 16:51

La formation torcéenne à l'honneur au Tournoi de Toulon 2015 où la France 20 ans bat le Maroc en finale.

Si c'est le Marocain Walid El Karti qui a été désigné meilleur joueur du tournoi, le jeune Rennais prêté à Clermont la saison dernière, Adrien Hunou a été l'une des grandes satisfactions côté français, se montrant très précieux dans la distribution du jeu.

Malgré la domination et l'ouverture du score précoce du Maroc, la France a su réagir pour renverser la tendance et s'imposer 3-1.

Le stade Mayol était le théâtre ce soir de la finale du Festival International Espoirs de Toulon. En quête d’une première victoire depuis 2007 dans cette compétition, la France "recevait" le Maroc. Auteurs jusque là d’un parcours sans-faute (4 victoires en autant de matches), les Bleuets faisaient figure de favoris dans cette finale. En face, le Maroc qui parvenait pour la première fois à ce niveau de la compétition, s’est défait du Mexique (2-1) lors du match précédent qui faisait office de final du groupe.

Et les jeunes Français voulaient absolument succéder à Gameiro et consorts, derniers lauréats tricolores, sauf que la partie démarrait de bien mauvaise manière pour les protéger de Francis Smerecki. Enneffati s’enfonçait dans la surface et battait Didillon d’un magnifique extérieur du droit (1-0, 3e). Les Marocains entraient bien dans cette finale. Supérieurs techniquement, ils offraient un très beau football qui mettait en grande difficulté leurs adversaires. Crivelli tentait de réagir, mais son but était justement refusé pour une position de hors-jeu (20e). Sur l’action suivante, Bencharki manquait, à bout portant, le but du break (21e). En fin de première période, Bahlouli s’offrait un énorme raid solitaire de 60 mètres, mais loupait le cadre à l’arrivée.

 

Le Maroc revenait sur la pelouse avec beaucoup d’ambition et s’installait dans le camp adverse. Didillon avait fort à faire sur son but. Sur une action confuse, Sparagna paniquait, mais heureusement pour le Marseillais que Nganioni dégageait sur sa ligne (49e). Enneffati tentait un lob qui terminait juste au-dessus du but (52e) et surtout, Al Asbahi trouvait la barre sur une lourde frappe de loin (54e). Cette occasion aura peut-être donné aux Français l’envie de se rebeller. Lancé dans le dos de la défense, Habran parvenait à égaliser contre le cours du jeu (1-1, 56e). Puis, le capitaine Stéphane Sparagna reprenait victorieusement de la tête un corner de Bahlouli (2-1, 64e). En moins de dix minutes et après avoir frisé la correctionnelle, les Bleuets renversaient la tendance et ne lâchaient plus cet avantage au score malgré l’expulsion de Habran (69e). Dans les derniers instants, Diarra-Dompe corsait l’addition en contre (3-1, 80e+2). 8 ans après sa dernière victoire, la France remporte de nouveau le Tournoi de Toulon.

Commentaires

VISITE MEDICALE