3 424 752 visites 12 visiteurs

Des points qui valent de l'Or

9 novembre 2014 - 22:53

Victoire dans la douleur pour les jeunes Torcéens qui repartent d'Alsace avec 4 points. Même si le match a très bien débuté, c'est dans la difficultés que nos 17 nationaux s'imposent avec un but à la 89 ème minute à onze contre dix.

 7h00 gare de Torcy ! Le rendez-vous est donné dès vendredi soir au stade du Frémoy pour les 14 joueurs qui iront défier Schiltigheim. Les deux équipes sont aux coudes à coudes et occupent à eux deux la 9ème et 10eme place du championnat national 17 ans. 

Le départ se fait donc à 8h25 Gare de l'Est pour un coup d'envoi à 15h et un premier but à 15h10. 
En effet, c'est sur un arrêt de jeu étonnant, que l'Us Torcy ouvre la marque par Joey. Sa description est simple, l'arbitre arrête le jeu s'apercevant que le ballon de match vient de crever. Ce dernier ré-engageant par une balle à terre, Yacine trouve de suite Joey qui est couvert de son hors jeu par plusieurs joueurs adverses étant restés à la traîne dans leur surface de réparation. La sanction est immédiate. Le numéro 3 Torcéen se présente seul face au gardien pour ouvrir la marque. 
Le début de match reste prometteur et se confirme quand Grâce est fauché dans la surface de réparation. Penalty ! Freddy doit le transformer deux fois pour que l'arbitre le valide définitivement. 
A 2-0 le match doit pouvoir se gérer mais c'est sans compter la suffisance des jeunes Seine et Marnais. En confiance et en manque de concentration l'attaquant alsacien arrive à surprendre la défense rouge et jaune et se présente seul face à Théo : Penalty.  La décision de l'arbitre, plus qu'indulgente, devient incompréhensible quand il accompagne le penalty par un carton rouge en faveur du portier Torcéen. Notre équipe se retrouve donc à la mi temps à 10 contre 11 et sans gardien. 
La deuxième période est totalement en faveur des Torcéens qui forment un groupe solidaire afin de contrôler le match de bout en bout. Malheureusement le haut niveau est cruel et après un arrêt formidable de Grâce, gardien remplaçant, l'équipe hôte marque à 10 minutes du coup de sifflet final. 
Nos joueurs sont déçus mais ils ont plusieurs fois montré qu'ils sont capables de renverser ce genre de situation. Plus qu'une équipe, c'est un groupe qui donne la victoire puisqu'à la 89eme minute, c'est nos deux entrants qui libèrent tout un club. Dayan part en contre et après une course de trente mètres, vient fixer le gardien, pour donner une offrande à Randal qui donne la victoire à ses coéquipiers en pleurant de joie. 
Le coup de sifflet final retentissant quelques secondes plus tard, toute l'équipe se félicite de cette victoire en ayant toujours cette légendaire manie de se mettre toute seule dans des situations peu confortables. 
JK

Commentaires